> 
« 7 chantiers en 1 », le Syvedac vu par son conducteur de travaux.
« 7 chantiers en 1 », le Syvedac vu par son conducteur de travaux.
« 7 chantiers en 1 », le Syvedac vu par son conducteur de travaux.
Prenons de la hauteur... Vue depuis la grue
Les pilotis sortent de terre....
Monter les pilotis
Premières pierres

Port du casque obligatoire !

« 7 chantiers en 1 », le Syvedac vu par son conducteur de travaux.

lundi 14 novembre 2016, par AC Chavois

Une grue en pleine action, des engins à chenille qui vont et viennent, une forêt de fers à béton et des casques de chantiers un peu partout… Depuis octobre dernier, on s’active sur le chantier du Syvedac, à Colombelles (14). Visite en compagnie d’Anthony Mairet, conducteur de travaux chez GCi.

En phase gros-œuvre : la première pierre est un premier pilotis…

Dans quelques mois, l’équipe administrative du Syvedac (Syndicat mixte pour la valorisation et l’élimination des déchets de l’agglomération caennaise), rejoindra le site opérationnel de Colombelles. Elle s’apprêtera alors à emprunter l’ascenseur panoramique pour investir de nouveaux espaces de travail (bureaux et salles de réunion), attenants à l’Unité de valorisation énergétique des déchets de Colombelles, quelques kilomètres plus loin,
De cette future extension, on peut déjà observer :

  • un subtil jeu de pilotis façon mikado géant, qui résout la problématique de la dénivellation intrinsèque au site et met à niveau le rez-de-chaussée de la future extension avec celui de l’existant ;
  • les poteaux métalliques qui matérialisent la cage du future ascenseur ;
  • des éléments structurels en béton préfabriqué. Bientôt, on percera le bardage du bâtiment existant pour reconnecter l’extension avec le bâtiment actuel.

Démolir, c’est aussi assainir…

À l’intérieur, d’autres chantiers sont en cours. Le travail de démolition est achevé une autre seconde zone de bureaux ainsi que du côté des sanitaires des rippers. Les cloisons ont été abattues et les murs mis à nu. Le désamiantage et le retrait du plomb touchent à leurs fins : on va pouvoir repartir sur des bases saines ! Déjà, les siphons des douches sont visibles du côté des vestiaires…

17 entreprises très occupées et... « en milieu occupé »

Dans les installations de chantier qui bordent la parcelle, les entreprises ont pris leurs quartiers. Elles seront 17 au total à intervenir tout au long de l’opération, menée en milieu occupé, avec le souci constant de limiter les effets secondaires sur la bonne marche quotidienne de l’usine. Chaque mardi, 20 personnes sont réunies autour de la table pour la réunion de chantier hebdomadaire : on y fait le point, on y soulève les questions, même celles qui fâchent, et surtout on y résout les difficultés pour avancer dans les délais. Le chantier est affaire de planning mais surtout de coordination, d’articulation des compétences techniques et d’investissement de chacun au service de la Maîtrise d’ouvrage.

Conducteur de travaux, le chef d’orchestre du chantier…

En phase chantier, le conducteur de travaux occupe un rôle pivot, à l’interface de l’architecte concepteur du projet (Exo architectes), du chargé d’affaires qui coordonne l’intégralité du projet chez GCI (Patrick Dacal), des entreprises et du client. Il a le souci d’une réalisation en tous points conformes aux plans définis. Une mission menée ici en étroite collaboration avec Exo architectes ainsi qu’avec les chefs de chantier et les responsables des équipes.

Vous en voulez encore ?
Découvrez toutes nos références "Environnement"